Historique

Historique

Accueillir les enfants en situation de handicap du nord du Luxembourg

En 1969, un centre d’éducation différenciée est créé à Clervaux. À cette époque, il n’existe que 3 institutions au Grand-Duché de Luxembourg, dont aucune ne se situe au nord du pays. L’accès à la scolarité représente un premier espoir pour les parents d’enfants en situation de handicap mental, mais une question subsiste : où accueillir ces enfants une fois qu’ils auront quitté le foyer familial ?

En sa qualité d’inspecteur des écoles primaires, René Maertz se saisit de cette question en 1978 et envisage de créer un foyer pour personnes en situation de handicap mental dans la région de l’Oesling. Il présente cette idée au ministre de l’Éducation, Roger Linster, qui le charge aussitôt de trouver un bâtiment adapté à cet effet au nord du pays.

Un lieu parfaitement adapté se trouve à Lullange. Appelée le Lambertshaff et inhabitée depuis une quinzaine d’années, cette propriété d’environ 3 hectares est acquise par l’État en 1979.

En 1980, l’asbl « Foyer Eisleker Heem Lullange » est officiellement créée. À côté du Foyer, les membres de l’association prévoient la création d’un « Institut médico-professionnel » qui se chargera de cultiver les terres de cette propriété.

Travaux de rénovation et aménagements

La première pierre est officiellement posée en 1983. Les travaux avancent vite. Dans la maison principale, on crée des bureaux et des salles de conférence, ainsi qu’un appartement pour le concierge. Dans les autres bâtiments, des chambres, des pièces de vie, des sanitaires, une buanderie et une grande cuisine sont aménagés.

À la fin du mois d’août 1986, les premiers collaborateurs de l’association sont engagés et découvrent leur futur lieu de travail. Les premiers résidents emménagent le 1er septembre de la même année.

Cette nouvelle structure fait également revivre le petit village de Lullange, quelque peu tombé dans l’oubli. Les nouveaux habitants sont accueillis à bras ouverts et sont pleinement intégrés à la communauté villageoise.

Création d’une société coopérative et d’un atelier protégé

En 1991, la société coopérative « Lëlljer Gaart » est créée. En 2003 et par la signature de la première convention de financement avec le Ministère du Travail et de l’Emploi, on y adjoint un atelier protégé, qui travaillera en étroite collaboration avec les équipes du Foyer Eisleker Heem. Son but est la création de places de travail adaptées pour des salariés en situation de handicap.